Catégories
Marques Magazine

Pour l’éveil de votre enfant : le trotteur bébé

Trotteur-bebe

Laissez-moi deviner : vous commencez à penser à l’achat d’un trotteur bébé ? Vous avez besoin d’être conseillés et guidés pendant cette démarche ? Et bien vous êtes devant le guide d’achat le plus complet du Web. Nous allons vous expliquer simplement les bénéfices d’un trotteur et vous fournir les indications nécessaires pour un usage sécurisé en laissant de côté les idées négatives qui existent sur ce type de produit.

Utilité d’un trotteur pour bébé

Un trotteur est un élément indispensable pour participer à l’acquisition d’autonomie de votre enfant lorsqu’il est en pleine croissance. Il lui permet de se déplacer en toute liberté dans la maison, avant qu’il puisse le faire sans aucune aide. Il est donc le meilleur moyen pour les plus petits de découvrir le monde à cet âge-là.

Votre bébé va prendre l’habitude de se sentir en sécurité debout et commencer à tonifier les muscles de ses jambes grâce aux mouvements qu’il doit faire pour arriver à se déplacer. Cela constitue un entrainement très complet pour son prochain défi : une marche autonome.

Un trotteur constitue également un jeu d’éveil qui vient favoriser le développement mental et la curiosité de votre nourrisson à l’aide de formes, de couleurs et de musique dans la plupart des cas.

Un trotteur oui, mais à quel âge ?

Nous pouvons confier notre bébé à un youpala à partir de ses 7 – 8 mois, au moment où ses membres inférieurs sont déjà assez construits. Mais il faut absolument que l’enfant arrive à bien se tenir assis (sans basculer car entraîné par le poids de sa tête) ou même marcher à quatre pattes. C’est à ce moment de sa croissance qu’un bébé commence à aimer se retrouver en position debout, donc le choix de ce type de produit lui fera sûrement plaisir et lui donnera l’impression d’avancer encore dans ses réussites.

Par contre, il n’est pas conseillé de prolonger trop longtemps son usage. Du moment que le petit commence à marcher (à ses 16 mois environ) ou même qu’il arrive à prendre de la vitesse avec son trotteur, il faut arrêter de l’utiliser. Il faut également savoir que la culotte de suspension du trotteur ne peut généralement pas supporter un poids de plus de 10 kg.

Au-delà de 18 mois, nous vous conseillons d’opter pour un pousseur. Sur le marché on trouve certaines marques comme Babymoov qui proposent des produits multifonctions, pouvant continuer à être utilisés comme pousseurs dans un second temps. C’est le cas du trotteur 3 en 1 Jump’n Go, qui fait aussi sauteur et permet d’être utilisé jusqu’aux 24 mois de bébé.

Trotteur-Babymoov-Jump-Go

Comment choisir le trotteur bébé parfait

Afin de prendre la meilleure décision quand au nouveau jouet du nourrisson, il est conseillé de vérifier certains points importants au moment de l’achat.

Le premier élément à prendre en compte est la stabilité du trotteur, pour qu’il puisse assurer un bon équilibre. Vous pouvez regarder la solidité de la base, le nombre des roues mais aussi d’autres critères optionnels tels que les freins de sécurité ou les patins antidérapants.

Il est conseillé d’opter pour un produit qui propose également un réglage de l’assise, permettant un ajustement en fonction de la taille de l’enfant. C’est le cas du trotteur Space Happy Land de Chicco, un modèle très complet qui présente en plus la possibilité d’y connecter un lecteur MP3 afin de diffuser les chansons préférées de bébé !

Trotteur-Chicco-Space-Happy-Land

Egalement, la culotte de suspension doit être bien rembourrée et le dossier assez haut pour assurer une bonne position de l’enfant et éviter les répercussions négatives sur sa santé. Vérifiez que le modèle choisi est bien compatible avec le poids du bébé, et que les coutures de la nacelle sont assez résistantes. Une culotte déhoussable et lavable peut être un véritable plus !

Un beau jouet, amusant et attirant aux yeux de bébé doit contenir plein d’activités, de couleurs et même de la musique. Mais attention ! Vérifiez bien que ces petites pièces ne soient pas amovibles pour éviter que l’enfant ne puisse les avaler par erreur. En revanche, le fait de disposer d’une tablette d’éveil amovible peut être très pratique pour la replacer sur les autres équipements de bébé, comme sa poussette ou même pour alterner les jeux pendant qu’il fait sa séance trotteur !

Mais c’est surtout au moment de l’achat qu’il ne faut pas oublier de bien lire les consignes de sécurité de chaque produit. Son nouveau trotteur doit entre autre bien s’adapter aux normes européennes de sécurité. La norme NFS 54-008 impose désormais aux fabricants de réaliser des tests de stabilité. Dans ce sens, il ne faut pas oublier de vérifier que la construction du trotteur soit réalisée avec des matériaux conformes évitant les risques de pincement des doigts. Le trotteur ne doit pas présenter de surfaces métalliques ou d’interstices.

D’autres atouts tels que la possibilité de replier le trotteur peuvent être décisifs dans votre achat si vous recherchez aussi le côté pratique. Mais attention à ne pas négliger la sécurité ou la stabilité du jouet au profit de la praticité de rangement.

Conseils d’utilisation

Le moment est enfin arrivé pour bébé de tester son nouveau jouet ! Mais comment faut-il procéder ?

Il faut pour commencer bien régler la hauteur du siège de sorte que seules les pointes de pieds touchent le sol, votre bébé ne doit pas pouvoir poser ses pieds à plat.

Les modèles de trotteur que l’on trouve sur le marché sont de plus en plus performants. Ils nous permettent souvent de régler aussi l’entre-jambe de la nacelle, pour favoriser la stabilité.

Au début, l’enfant va glisser en arrière. Cela est dû à la position qu’il prend dans son youpala, en gardant le poids de son corps vers l’arrière. Ne vous inquiétez pas, le petit va vite comprendre que pour faire fonctionner la machine il lui faudra basculer son corps vers l’avant.

Votre bébé prendra du plaisir à utiliser son youpala, mais il faut savoir limiter son temps d’usage : pas plus d’un quart d’heure d’affilée et pas plus d’une heure par jour. Une utilisation prolongée peut entraîner quelques retards au niveau psychomoteur, car bébé peut s’habituer à son trotteur comme une assistance à la marche et reposer son poids intégralement sur lui. Le rythme progressif de croissance et d’évolution de l’enfant ne doit pas être perturbé pour ce type de jouet.

Trotteur-Natineo

Pendant ses parcours en trotteur, il est aussi conseillé de privilégier le port de chaussons ou chaussettes, renforcés par des semelles antidérapantes. Évitez aussi qu’il porte des chaussures rigides. Enfin cet appareil de puériculture ne doit être utilisé que sur des surfaces absolument planes.

Le meilleur conseil reste de surveiller attentivement votre enfant pendant l’utilisation de son trotteur. Évitez de réaliser d’autres tâches requérant votre attention pendant son jeu : le youpala ne fait pas de baby-sitting !

Sécurité

Même si bébé sera toujours sous surveillance, n’hésitez pas à protéger votre maison afin de limiter les risques. Vous pouvez commencer par sécuriser les escaliers (si votre maison en possède) afin d’éviter les accidents en installant des barrières verrouillables qui ne se débloquent pas facilement. Sur le marché, vous pouvez déjà trouver des trotteurs équipé d’une technologie leur permettant de se bloquer face aux escaliers, comme le Formula Kid de Jané.

Trotteur-Jané-Formula-Kid

En ce qui concerne les tiroirs ou les coins de meubles, ils ne seront normalement pas à la portée de bébé : la base du youpala est toujours suffisamment large pour éviter cette approche. Il faut en revanche bien vérifier qu’il n’accède pas à des coins de tables dangereux grâce à sa nouvelle hauteur.

Essayez également de délimiter des zones non accessibles avec votre enfant : faites-lui comprendre par exemple qu’il ne faut pas aller dans la cuisine avec son trotteur. Vous pouvez également vous servir des barrières de sécurité pour cela.

Les avis négatifs

Nous n’arrêtons pas d’entendre ou lire que le trotteur n’est pas bon pour le développement de l’enfant. Malgré les avis de certains, un youpala permet d’accroître l’éveil de bébé en élargissant considérablement son champ de découverte et en renforçant sa confiance.

Il s’agit surtout, dans le quotidien, de bien trouver l’équilibre entre la marche indépendante et celle avec l’assistance du trotteur. Si on limite bien son usage comme décrit dans cet article et que l’on surveille en permanence notre enfant pendant son jeu, on trouvera dans le trotteur bébé un partenaire idéal pour toute la famille.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Email this to someone