Catégories
Marques Magazine

Faire une caipirinha : Rafraîchissez-vous pendant la Coupe du Monde comme les Brésiliens

Qui dit Brésil, dit soleil, dit Caipirinha ! La boisson à base de «cachaça» (le fameux rhum brésilien), tellement traditionnelle dans tous les barbecues et soirées brésiliennes, et qui va parfaitement avec la saison d’été ou la coupe du monde. De préparation simple et au parfum tropical, la caipirinha est le meilleur choix possible pour se rafraîchir avant, pendant et après les matchs du mondial ! Il ne vous suffira que de posséder ces quatre ingrédients pour la préparer :

Citron vert

Sucre

Cachaça branca – prata (rhum brésilien)

Glaçons

 

Même si la caipirinha est une boisson assez simple à préparer, on voit pourtant souvent des Caipirinhas trop amères ou trop fortes, presque imbuvables. La vrai caipirinha doit être savoureuse tout en dissimulant le goût aigre du citron et celui de l’alcool de la cachaça. Elle doit être un mélange parfait entre sucré et amertume, et surtout, être fraîche, très fraîche !

caipirinha_cocktail

Aujourd’hui, dans notre article spécial Brésil, nous vous donnons les astuces pour préparer une caipirinha comme un vrai brésilien :

1. Le fruit, comment le couper ?

Il faut savoir qu’un tiers de la Caipirinha est composé du fruit choisi. Le grand classique reste le citron, mais il est possible de le faire avec nombreux fruits exotiques selon votre préférence. Personnellement, j’adore le fruit de la passion ou le lychee pour leurs saveurs plus douces et légères, mais aussi le citron et l’ananas pour un cocktail plus amer.

Dans le cas du citron, quelques astuces sont bonnes à savoir pour atteindre la perfection : Choisissez plutôt des citrons verts de taille moyenne et à la peau lisse car ils donneront plus de jus. Enlevez la partie blanche du centre, cela facilite la macération qui doit être réalisée doucement, au moins plus d’une minute. Écraser trop le fruit risque de relever l’amertume, et ne pas assez l’écraser risque de ne pas donner assez de goût au cocktail.

Voici un exemple de découpe d’un citron pour bien enlever la partie blanche et amère.

coupe_citron

Pour couper les citrons, mieux vaut utiliser un couteau bien tranchant et une planche à découper avec rigole pour récupérer tout le jus qui s’écoule et ne rien gaspiller.

 

2. Le sucre

Le sucre est un autre ingrédient très important. Il doit être ajouté aux fruits déjà coupés, mais avant de les écraser. Il doit être en poudre alors pour la France, choisissez du sucre cristallisé, jamais liquide. Ici réside un détail subtil qui changera tout : le sucre en poudre va aider à écraser le fruit car il va aussi « râper »sa peau pour donner plus de goût au mélange. La quantité de sucre doit être mesurée selon le fruit utilisé. Plus sucré sera le fruit, moins on ajoutera du sucre au cocktail !  Il y a aussi des versions avec du sucre de canne ou du sucre roux, c’est à vous de choisir selon vos préférences.

Vous devez rajouter les fruits coupés et le sucre en poudre dans un récipient et les écraser avec un pilon. (Attention, petit rappel, afin d’éviter l’amertume, faites-le doucement et n’écrasez pas trop fort !)

caipirinha_pilon

 

3. Les glaçons, la vraie caipirinha doit  être vraiment rafraichissante !

Le secret pour réussir la préparation d’une caipirinha authentique réside dans le choix des ingrédients et la façon de les traiter. Généralement, les gens croient qu’il suffit juste de les mélanger rapidement avec un peu de glace et que le tour est joué. C’est faux ! En effet, le secret « numéro un » d’une vraie caipirinha est justement de ne pas économiser les glaçons. La glace pilée rend la préparation plus facile, mais elle fond plus vite ! L’idéal est un mélange entre glaçons classiques et glace pilée. Vous pouvez fabriquer votre propre glace pilée avec un mixeur ou un blender par exemple.

blender_caipirinha_glace_pillé

 

4. La « star » du cocktail, la cachaça

Il est vrai que la cachaça possède un goût jugé souvent trop fort, mais c’est cette boisson fabriquée à base de canne à sucre qui donne la vraie touche brésilienne. Et pour obtenir de la vraie Caipirinha, il faut de la vraie cachaça. Malheureusement, vous n’aimez peut être pas du tout son goût ? Au Brésil, on ajoute aussi de la vodka qui s’accorde avec tous les fruits. Sinon, pour un mélange encore plus léger on utilise le saké, le rhum japonais ! Cela va bien avec les fruits plus sucrés comme les framboises, les fraises et les fruits de la passion. La règle d’or : choisir de bons produits, toujours ! Une cachaça de qualité pour des cocktails de qualité, cela est plus qu’évident. Aussi, cela soulagera un peu les effets le lendemain de la soirée !

Pour mélanger tous les ingrédients, vous pouvez utiliser un shaker ou même le faire dans votre propre verre, si vous  n’avez pas une grande quantité de cocktail à faire.

shaker_caipirinha

5. La présentation

Même si les gens rajoutent souvent une paille, l’idéal est de boire la Caipirinha directement dans son verre, qui doit être large aussi bien à son bord qu’à sa base.  De cette façon, on peut vraiment gouter le mélange et ainsi bien sentir toutes les saveurs en même temps.

verre_caipirinha

 

Il ne s’agit que de quelques astuces pour préparer au mieux le cocktail le plus connu du Brésil, de la manière la plus authentique possible. Pourtant, on peut et on doit toujours essayer de nouvelles recettes, évidement ! Mélangez par exemple de la menthe avec des fruits acides ou du piment avec des fruits plus sucrés pour donner une touche plus « cool » à votre caipirinha et réinventer le cocktail selon vos préférences. Une chose est sûre, en respectant ces quelques conseils, vous donnerez surement à vos amis l’impression d’être au Brésil !

caipirinhapraia

PS : Si vous souhaitez rentrer dans le vrai esprit brésilien et servir la Caipirinha avec un repas, sachez qu’elle accompagne très bien la feijoada ou le barbecue.

PS² : Tout alcool doit être consommé en modération, soyez sages !

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook27Share on Google+1Email this to someone