Catégories
Marques Magazine

Couteaux de cuisine, le guide d’achat

La cuisine est dans l’air du temps – le prouvent actuellement les nombreuses émissions culinaires à la télévision où Thierry Marx, Frédéric Anton et Cyril Lignac trustent les audiences d’écoute ! Vous regardez admirativement les émissions Top Chef ou Master Chef car vous rêvez un jour d’avoir leur talent culinaire!

Pour devenir un chef amateur, il vous faut avant tout de bons ustensiles de cuisine. Et quoi de mieux pour commencer que d’investir dans des couteaux de qualité. Ils constituent l’essence de votre art de cuisiner. La gamme de produits est très large avec une forte disparité au niveau des prix et de la qualité des couteaux. Pour savoir quels types de couteaux vont pouvoir fièrement trôner dans votre cuisine, lisez simplement le guide d’achat que nous vous proposons ! Vous y trouverez toutes les informations nécessaires pour acheter les bons ustensiles de découpe.

couteaux cuisine

1.Les critères de sélection d’un couteau de cuisine

La lame d’un couteau constitue votre premier critère de choix dans le processus d’achat. Les couteaux émoussés sont considérés comme étant les plus dangereux, car ils nécessitent une pression supplémentaire pour couper convenablement et sont donc plus enclins à glisser de votre main ! Lorsque vous achetez un couteau, assurez-vous qu’il soit en acier inoxydable. Ce matériau allie résistance avec facilité d’utilisation et d’entretien. Tenez compte également de la longueur de la lame : plus elle sera grande, plus rapidement et facilement vous effectuerez vos tâches de cuisine. Assurez-vous également que le couteau ne soit pas trop lourd et s’adapte à votre main dès la première saisie.

En matière de couteau, la qualité va de pair avec le prix. Il est plus avantageux d’investir un peu plus d’argent dans un couteau de bonne qualité que d’empiler des couteaux bas de gamme aux durées de vie dérisoires. Vous devrez débourser en moyenne 40 euros pour un couteau de qualité. Les marques traditionnelles telles que Laguiole, Pradel ou Opinel sont connues et reconnues pour la qualité de leurs produits.

logo-laguiole  logo-pradel  logo-opinel

Matière de la lame

Les lames de couteaux ne sont pas toutes réalisées à partir du même matériau et diffèrent donc en qualité. L’acier inoxydable est généralement le matériau le plus utilisé pour la conception des couteaux, mais par sa faible teneur en carbone, ces couteaux nécessitent un affutage plus régulier.

Les couteaux en acier au carbone ont une composition plus riche en carbone et sont donc plus faciles à garder tranchant.

Les couteaux en eux céramique sont très légers et possèdent des lames très solides. Ils peuvent conserver leur tranchant plus longtemps que les couteaux en acier inoxydable ou en acier au carbone.

Les couteaux Damas ont un cœur en acier au carbone entouré de plusieurs couches d’alliages inoxydables durs et mous. Avec un affûtage approprié, ils peuvent être tranchants comme un rasoir!

Les couteaux en titane sont ni plus ni moins la Rolls Royce de la cuisine. Ils ont un excellent rapport résistance-poids et sont combinés avec d’autres matériaux tels que l’argent, la céramique ou même le diamant pour une lame encore plus tranchante. Leur principal avantage est qu’ils sont très légers et résistants.

Fabrication de la lame de couteau

Les couteaux sont soit estampés soit forgés. La première option consiste, avec l’aide d’une machine, à dégager un morceau de métal en forme de couteau issu d’un emporte-pièce mécanique reprenant la forme voulue du couteau. Cette méthode donne des couteaux moins épais que ceux forgés, mais ils sont aussi beaucoup moins chers.

Les couteaux forgés eux sont fabriqués à travers un processus répétitif de chauffage, de pliage et de refroidissement. Ils sont épais et denses, avec un bon équilibre et une excellente conservation du bord de la lame. Bien sûr, ce processus implique un prix d’achat plus élevé !

 

Soie couteau : le full tang ou le tang partiel ?

 couteau full tang couteau tang partiel

La soie d’un couteau indique simplement de quelle manière la lame se prolonge dans le manche. Elle est déterminante au moment de l’assemblage entre la lame et le manche. Vous retrouverez souvent ces termes lors de la recherche de vos couteaux de cuisine. Full tang (ou pleine soie) signifie que le métal de la lame remplie entièrement la surface du manche. Une poignée en bois ou en plastique peut alors être ajoutée autour du noyau métallique. Parce que le métal de ces couteaux est fait d’un seul morceau, les couteaux pleine soie sont beaucoup plus solides et possèdent un meilleur équilibre.

Les couteaux en tang partiel possèdent une lame qui ne remplira que partiellement la surface du manche. Ils n’ont pas ce cœur métallique avec lequel on a l’impression que la poignée a été collée à même la lame. Pour cette raison, ils sont plus susceptibles de s’abimer avec le temps mais sont aussi beaucoup moins chers à l’achat.

2.Les différents types de couteaux de cuisine

Lorsque vous songez à investir dans de nouveaux couteaux de cuisine, il est important de s’interroger sur leurs usages spécifiques.

Pour commencer, un couteau dit « couteau d’office » sera utile dans toutes les cuisines. Il permet de couper une large variété d’aliments et conviendra donc aux profils de débutants. Pour éplucher, couper et tailler, les couteaux à légumes sont idéaux car très compacts avec une lame courte. Ils permettent un travail de précision. Un véritable couteau de chef sera ensuite plus adapté pour la découpe en dés et pour émincer les gros morceaux de viande. Ils sont indispensables dans chaque foyer.

Un petit couteau couperet étude est efficace pour hacher les herbes avec sa lame arrondie et peut également s’avérer pratique pour écraser l’ail. L’ustensile ressemble à une hache à lame rectangulaire, mais existe également dans une version plus large, et est généralement utilisé comme couteau de boucher pour détacher l’os.

Pour déguster le traditionnel poulet rôti du dimanche, rien de mieux qu’un couteau à découper. Sa lame longue et étroite est idéale pour couper avec précision de fines tranches de viande. Le couteau à pain constitue un « must-have » dans tout foyer, car sa lame dentée permet une découpe rapide et nette. Les amateurs de fromages doivent investir dans un couteau à fromage. Il permet une découpe qui respecte le fromage (sans l’écraser par exemple). Le traditionnel couteau à fromage permet une découpe des fromages à pâtes molles. Les extrusions rondes dans la lame empêchent le fromage de coller. Il est préférable d’utiliser une râpe à fromage pour les fromages à pâtes dures comme le parmesan.

couteau-office-pradelcouteau-chef-opinel

couteau-a-pain-top-chefcouteau-a-fromage-laguiole

3.Les bons accessoires pour couteaux de cuisine

Rangement des couteaux

Pour tirer le meilleur parti de vos couteaux, évitez de ranger négligemment ces derniers dans un tiroir avec vos autres ustensiles de cuisine. Les blocs de couteaux constituent une solution pratique et sûre pour ranger vos outils de découpe dans un même endroit sans détériorer leur lame. Les supports muraux magnétiques sont une très bonne alternative aux tiroirs, surtout si votre espace de travail est limité. Cet accessoire permet de disposer vos couteaux de façon visible et à portée de main dans votre cuisine.

Planches à découper

Il est très important d’investir dans une planche à découper. Celles en bois ont prouvé leur efficacité depuis des années, car elles sont suffisamment robustes pour protéger votre plan de travail et souples à la fois pour ne pas détériorer les lames de vos couteaux. Elles sont simples à entretenir, faciles à ranger et disponibles en différentes tailles. Souvenez-vous d’aiguiser régulièrement vos couteaux pour qu’ils gardent tout leur tranchant. Une meule ou un aiguiseur électrique sont nécessaire dans la cuisine!

Affûtage des couteaux de cuisine

Garder votre couteau bien affuté est important car un couteau bien affuté est un couteau sûr. Il existe plusieurs outils disponibles, à savoir que certains sont utilisés pour aiguiser le couteau tandis que d’autres le sont pour son entretien.

 

Pierre à aiguiser : C’est la manière la plus traditionnelle d’affûter un couteau. Il s’agit d’une pierre d’environ 2,5 centimètres d’épaisseur et faite de céramique, diamant ou pierre à aiguiser naturelle. Le principal avantage est qu’elle peut retirer beaucoup de matière usagée et peut être utilisée sur d’autres outils tels que des ciseaux.

pierre-a-aiguiser

Fusil à aiguiser : Utilisé uniquement pour ​​des lames de couteaux, le fusil est fabriqué à partir d’acier ou de céramique et permet simplement l’entretien du couteau. Si vous avez besoin d’aiguiser un couteau émoussé, vous aurez alors besoin d’utiliser une pierre à aiguiser ou un affûteur électrique.

fusil-a-aiguiser

Aiguiseur électrique : Une roue motorisée électriquement permet d’entrainer un aiguiseur qui retirera toute la matière usagée de votre lame. Une fois de plus, cette méthode ne peut être utilisée qu’avec des couteaux de cuisine.

aiguiseur-electrique

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Email this to someone