Catégories
Marques Magazine

Devenez expert dans la sélection d’un bon vin !

La France est un pays mondialement connu pour la qualité de ses vins. Et en tant que bon français, nous devrions tous posséder des connaissances en œnologie, que nous soyons amateurs ou non. Que ce soit pour un mariage, un anniversaire, un weekend entre amis, un pique-nique dans un parc, un déjeuner de travail ou un dîner en tête-à-tête, le vin apporte toujours une touche de qualité, d’élégance et de prestige à vos repas. Si vous êtes de ceux qui se sont déjà retrouvés devant le rayon des vins sans savoir lequel acheter ou qui se demandent souvent quel vin doit accompagner tel plat, voici quelques conseils qui devraient vous aider à orienter votre choix.

le vin

Lire l’étiquette, une question de bon sens

Si vos invités sont sur le point de venir déjeuner chez vous et que vous venez de remarquer que vous n’aviez pas de vin, vous accourrez au supermarché. Surtout, ne paniquez pas à la vue du rayon. Ne prenez aucun risque, misez sur la sécurité en choisissant un vin médaillé. Certes, cela ne signifie pas forcément qu’il s’agit de la meilleure bouteille du rayon, mais s’il a reçu un prix de la part d’un jury connaisseur, il y a tout de même une raison. Une médaille est synonyme de sécurité et de qualité. Mise à part la médaille, d’autres indices peuvent vous permettre d’identifier un bon vin. Si vous voyez des mentions telles que “mis en bouteille sur le domaine” ou “mis en bouteille en propriété”, cela veut dire que la maturation du processus a été rigoureusement suivie par la personne qui l’a mis en bouteille. Enfin, les vins d’appellation d’origine contrôlée (AOC) restent des valeurs sûres.

Encore vous faudra-t-il, après avoir lu l’étiquette, savoir quel type de vin doit accompagner le ou les plats à venir…

Choisir le type de vin en fonction du plat

Il est important de garder à l’esprit une règle basique : un plat léger doit être accompagné d’un vin léger. Par exemple, si votre épouse ou votre époux réserve à vos invités un délicieux feuilleté au chèvre (plat léger), vous pourrez opter pour un Chinon rouge (10-30 euros), réputé pour sa finesse. En revanche, si vous vous apprêtez à manger un plat plus lourd comme par exemple une raclette, mieux vaut opter pour un Beaujolais fruité (10-25 euros). En cas de doute, l’étiquette vous indiquera s’il s’agit d’un vin léger ou non.

les vins français

Le rouge avec la viande, le blanc avec le poisson

Ceci est une autre règle de base qu’il faut respecter dans tous les cas… Ou presque, car il y a bien sûr des exceptions qui confirment la règle.

– Viandes : Les viandes blanches s’accompagnent généralement de vins fins. Un vin plus fruité tel qu’un Côte du Rhône (8-15 euros) ou un Bordeaux se mariera très bien avec une viande rouge.

– Fromage : Le rouge s’impose à l’heure du fromage, le choix dépendra du type de fromage. Cela dit, le vin blanc n’est pas à exclure avec le fromage, notamment avec un fromage de chèvre ou un fromage de vache crémeux.

– Foie gras : Le vin blanc sucré est recommandé pour accompagner le foie gras. Un Sauternes (30-60 euros) s’avère souvent être une excellente option.

– Desserts : Là encore, le choix dépendra du dessert. Si vous voulez épater vos invités avec un gâteau au chocolat, sachez que le Maury (15-30 euros) interagit très bien avec le chocolat. Il s’agit d’un vin rouge fruité qui fait ressortir le chocolat. Essayez-le, le résultat devrait vous satisfaire. Si vous préférez ne prendre aucun risque, misez sur le champagne, il plaira presque à tous les coups et possède l’avantage de pouvoir se combiner avec tous les desserts.

Choisir un bon vin en fonction du millésime et de la saison

Un des facteurs importants qui déterminent la qualité d’un vin est l’ensoleillement. L’ensoleillement embellit la robe et renforce les arômes. Notre tableau des vins de France vous indiquera quelles sont les bonnes années pour chaque région pour vous éclairer à ce sujet.

A noter : les notes des vins ne prennent pas en compte les microclimats, les sélections de vins en cuve ou les efforts de tris de raisins à la vendange. On peut donc trouver un bon vin dans une ‘mauvaise’ année.

le vin - les millésimes

Il est aussi important de tenir compte de la saison. En effet, au printemps ou en été, on penchera davantage pour un vin léger, un rosé ou un rouge fin comme par exemple un Saumur-Champigny (8-30 euros).

Apprenez à sortir des sentiers battus

Une fois que vous vous sentirez à l’aise avec les vins, vous oserez créer vos propres règles, misez sur un blanc avec une viande, sur un rouge avec un poisson… Après tout, vous savez mieux que quiconque ce que réclament vos papilles gustatives ! Pour une ambiance conviviale, vous achèterez peut-être un Médoc (20-40 euros). Si vous devenez un fin amateur qui privilégie la qualité, vous vous tournerez vers un bon Riesling (environ 60 euros) ou un Pomerol (70-90 euros).

Ces quelques conseils devraient vous mettre en confiance pour vous dresser fièrement devant le rayon des vins. Laissez vos yeux parcourir le rayon jusqu’à ce que vous aperceviez la bouteille qui séduira tous vos invités. Bon appétit !

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Email this to someone